1 Le français ensemble: ateliers conjoints

Degré
Cycle 1 Cycle 2 Cycle 3
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Langue(s) français, adaptable à d’autres langues
Auteure Daniela Kappler

Chaque année au printemps, depuis 2013, une expérience pédagogique originale est réalisée dans les écoles du Tessin: des élèves et des enseignantes et enseignants de la dernière année d’école primaire (au Tessin 7e année de scolarité obligatoire) et de la scuola media (au Tessin à partir de la 8e année de scolarité obligatoire) se rencontrent et participent ensemble aux ateliers Le Français ensemble mis sur pied par le canton et par des coordinateurs de l’enseignement du français. Il s’agit d’un projet passerelle qui comprend des parcours et du matériel didactique directement utilisables, renouvelés chaque année et portant sur la culture de pays ou régions francophones tels que le Mali, la Suisse romande, le Québec et la Polynésie. Plusieurs thèmes sont abordés dans les ateliers, avec des degrés de difficulté différents. Les enseignantes et enseignants qui participent au projet assistent ensemble à une réunion d’information générale et sont chargés de former des groupes d’élèves en fonction de leurs compétences, de leur personnalité et des activités prévues dans chacun des ateliers; la règle veut que chaque groupe compte un nombre équivalent d’élèves de la dernière année de l’école primaire (7e année) et de la première année de la scuola media (8e année).

Rencontre entre élèves de l’école primaire et de la scuola media

Le jour de la rencontre entre les classes, après un premier moment passé en commun, les élèves trouvent à chaque poste de l’atelier une tâche à accomplir ensemble dans les deux heures imparties. Il arrive souvent que les élèves de la scuola media apportent leur aide à leurs camarades de l’école primaire: «Avant de commencer cette aventure, j’étais intimidé, mais les élèves de la première année de la scuola media m‘ont beaucoup aidé et j’ai pu partager mes idées». Vers la fin de la rencontre a lieu une mise en commun durant laquelle un représentant de chaque atelier présente aux autres le travail de son groupe. Les élèves repartent avec un poster retraçant le travail effectué et se souviendront des thèmes abordés et des expressions utilisées; de plus, ils auront ensuite l’occasion de consolider les connaissances acquises en classe (que ce soit à l’école primaire ou à la scuola media) au moyen d’un jeu préparé par le groupe de coordination de l’enseignement du français, par ex. un jeu de l’oie. «J’ai appris beaucoup de choses sur le Mali et sur le français» témoigne un élève après la rencontre.

Impact sur les élèves et sur les enseignants

L’année suivante, c’est au tour des ex-élèves de la dernière année de l’école primaire de devenir les tuteurs de leurs camarades plus jeunes. Parmi eux, certains apprécient cette responsabilité ainsi que l’occasion d’oublier qu’ils font partie des «petits» de leur nouvelle école. Quant aux enseignants de la scuola media, ils prennent mieux conscience du niveau de connaissances et de compétences des élèves sortant de l’école primaire. Enfin, pour les coordinateurs, développer les activités des ateliers représente en soi un perfectionnement, en particulier à travers la création et la différentiation du matériel didactique (sur les plans graphique, technique et pédagogique). Nous attendons avec impatience le parcours sur la Belgique prévu pour 2017.

Pour plus d’informations sur chacun des parcours de Français Ensemble et l’accès aux outils d’enseignement voir Scuolalab (sur demande).

Dans les plans d’études et les moyens d’enseignement

Le dispositif intitulé Le Français ensemble, mis au point par le groupe de coordination de l’enseignement du français a essentiellement pour but de permettre aux uns et aux autres de mieux se connaître et de favoriser la coordination de l’enseignement du français entre l’école primaire et la scuola media; il a été développé en fonction de choix méthodologiques effectués précédemment par le canton, qui visent le renforcement de la cohérence verticale dans l’enseignement des langues étrangères: un manuel unique Alex et Zoé utilisé depuis la 5e année de l’école obligatoire (école primaire) à la 8e année (scuola media), un groupe de coordination pour l’enseignement du français, les orientations de la réforme 3 et les projets de tandem réalisés entre classes et enseignantes et enseignants intéressés des deux degrés (2008-2011). Le groupe de coordination de l’enseignement du français est donc parti des travaux déjà réalisés pour structurer les projets passerelle/tandem et pour élaborer des parcours et du matériel didactique d’approfondissement ad hoc portant sur les régions francophones. Le fait que, dans les trois volumes du manuel Alex et Zoé, la francophonie soit à peine abordée a également joué un rôle.

L’un des objectifs consistait à faire connaître la scuola media aux élèves de la 7e année, qui s’apprêtent à changer de degré, à les rassurer et à les stimuler au moyen d’une mise en situation spécifique. Cet objectif est atteint, ce que prouve un monitorage (Paglia Tozzini, 2013) ainsi qu’une augmentation constante des participantes et participants à ce projet (de 35 à plus de 50 tandems). Le projet s’intègre complètement dans le nouveau Piano di studio du Tessin (2015) qui, comme le PER et le Lehrplan 21, comprend les trois cycles scolaires et définit la progression et la cohérence des apprentissages (savoir, savoir-faire et savoir-être).

Au niveau de l’établissement

Au niveau cantonal, le projet Le Français ensemble est considéré comme un projet d’avant-garde par rapport aux autres disciplines et il est devenu un rendez-vous annuel. Ses promoteurs bénéficient d’un soutien pour en affiner les aspects linguistiques, culturels, didactiques et administratifs dans le but de favoriser la connaissance mutuelle et le dialogue symétrique et asymétrique. Ce sont, en règle générale, les scuole medie qui accueillent les classes du degré primaire dans leur établissement. Elles mettent à disposition une salle assez grande pour 45-50 élèves et disposent les documents nécessaires à chaque poste de l’atelier. Les enseignantes et enseignants des deux écoles bénéficient d’un soutien (décharge, remplaçant, frais de déplacement, etc.).

Consultez les références bibliographiques sous «Ce qu’en dit la recherche».

Tout l'exemple à imprimer

Le français ensemble: ateliers conjoints entre classes de la scuola elementare (primaire) et de la scuola media (secondaire I) (pdf))
Ce qu’en dit la recherche (pdf)

Cette page en: Deutsch Italiano

Dernière actualisation de cette page: 14.05.2019

Job