1 Stratégies de réception à l’écrit

Degré
Cycle 1 Cycle 2 Cycle 3
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Langue(s) anglais (modèle: français d'après l’anglais), adaptable à d’autres combinaisons
Auteure Brigitte Gerber

Prendre appui sur ce qui est déjà connu

Cette pratique est basée sur l’utilisation d’une partie des matériaux et principes proposés dans Brücken zwischen Young World und envol (Klee & Egli Cuenat 2011). Les élèves qui commencent une deuxième langue étrangère ne sont pas des débutants dans ce domaine et on peut les soutenir dans leur nouvel apprentissage en construisant de façon systématique à partir de ce qui a déjà été acquis. On vise ainsi à faciliter et alléger l’apprentissage, en ne repartant pas de zéro quand des liens sont possibles. L’enseignante ou l'enseignant, à partir de sa connaissance de ce qui a été travaillé dans les autres langues, encourage ses élèves à prendre appui sur le lexique et les structures qui sont similaires, et à activer toutes les stratégies qu’ils ont déjà développées, de façon explicite, afin que les élèves puissent mettre ces compétences en œuvre par eux-mêmes. On s’appuie également sur les autres langues présentes dans la classe, dans la mesure où les élèves les maîtrisent suffisamment.

Aider les élèves à activer les mots et stratégies qu’ils connaissent

Pour l’apprentissage du vocabulaire, j’encourage les élèves à trier les cartes de vocabulaire français selon ce qui leur est déjà familier ou non. Cela leur permet de réaliser tout ce qu’ils savent déjà et de se concentrer sur ce qui est différent: l’orthographe ou la prononciation différentes de mots proches, ou les mots complètement différents, ou encore les faux amis. Il y a beaucoup de mots en français qui sont différents de l’allemand, mais sont parallèles à un mot anglais; je les encourage donc à indiquer sur leurs cartes de vocabulaire français le mot anglais s’il peut aider à apprendre le mot français, par exemple piano ou forest.

Dans la réalisation d’une tâche impliquant la compréhension d’un texte, les élèves peuvent utiliser en français les stratégies de compréhension qu’ils ont déjà travaillées en anglais; celle qui consiste à repérer ce qu’ils comprennent grâce à la langue de l’école ou une autre langue devient ici encore plus utile encore qu’auparavant, puisqu’ils ont maintenant en plus les mots parallèles venant de l’anglais. Il est important d’aider les élèves à activer cette stratégie – ils ne le font pas forcément spontanément – et à la maintenir, puisqu’ils auront de plus en plus de connaissances d’anglais à mettre à profit. Quand nous abordons un nouveau texte, je leur demande de souligner avec des couleurs différentes tous les mots qu’ils connaissent déjà ou sur lesquels ils peuvent faire des hypothèses grâce à l’anglais ou d’autres langues. Nous travaillons ensuite à la construction du sens à partir de ces mots.

Quand c’est une bande dessinée, je la leur donne parfois avec les bulles vides afin qu’ils puissent y écrire en allemand ce qu’ils comprennent. La structure des phrases anglaises, plus proche du français, les aide aussi. Nous discutons des langues qui les aident le plus. Les élèves qui parlent espagnol, par exemple, sont souvent ceux qui trouvent ce qu’un mot français veut dire. La plupart du temps, en mettant toutes leurs connaissances des langues en commun, la classe arrive à comprendre le texte entier, sans mon aide, et cela leur fait plaisir! Ils apprennent ainsi à développer leurs stratégies chacun pour soi et aussi à travailler avec les langues des uns et des autres.

Dans les plans d’études et les moyens d’enseignement

Certains moyens d’enseignement, comme ceux du projet Passepartout, Mille feuilles 3, Clin d’œil, New World sont coordonnés de façon à assurer la synergie des apprentissage des deux langues. Quand cela n’est pas le cas, la mise en œuvre des principes présentés dans les fascicules Brücken permet d’assurer les synergies mises en avant par les plans d’études, à divers niveaux: lexique, stratégies de communication et d’apprentissage, ouverture aux langues et aux cultures.

Voir aussi l’exemple 4 Ressources didactiques pour le passage au cycle d’orientation à Genève (dans le chapitre Transition entre les degrés) qui montre comment le travail sur les stratégies peut faciliter la transition entre les degrés d’enseignement.

Consultez les références bibliographiques sous «Ce qu’en dit la recherche».

Tout l'exemple à imprimer

Stratégies de réception à l’écrit (pdf)
Ce qu’en dit la recherche (pdf)

Cette page en: Deutsch Italiano

Dernière actualisation de cette page: 13.09.2019

Job