3 Enseigner l’anglais dans des groupes multi-âges

Degré
Cycle 1 Cycle 2 Cycle 3
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Langue(s) Anglais, adaptable à l’allemand et au français
Auteur Michael Wirrer, à partir de matériel développé par Silvia Frank

Séquences communes – phases individuelles

A l’école primaire de Stans (NW), l’anglais, tout comme beaucoup d’autres disciplines, est enseigné dans des groupes multi-âges; c’est Silvia Frank qui, en 2008, a introduit cette forme d’enseignement dans plusieurs classes parallèles et a piloté ce projet avec succès.

Tous les élèves d’une classe à niveaux multiples (par ex. 5e et 6e année de la scolarité obligatoire) travaillent avec le même volume du manuel d’anglais (Young World). L’enseignant adapte un chapitre (unit) du manuel destiné aux élèves de l’une ou l’autre classe afin que les élèves de différents niveaux puissent étudier un thème commun. Par ailleurs, durant les trois à quatre premières semaines de l’année, il transmet préalablement des bases linguistiques aux élèves de 5e année (par ex. les couleurs, les chiffres ainsi que les objets de la salle de classe) tandis que les élèves de 6e année apprennent l’ABC, des expressions pour la communication en classe (classroom phrases) ainsi que les chiffres de 1 à 100.

L’enseignement comporte des séquences communes (par ex. introduction au thème ou à une leçon) ainsi que des phases individualisées durant lesquelles les élèves choisissent entre différentes activités ou travaillent à des «tâches de projet» (project tasks), c’est-à-dire «des tâches d’une certaine durée qui peuvent facilement être individualisées et impliquent d’atteindre un résultat» (Frank Schmid, 2014, p. 15).

«Carte des apprentissages» pour l’autoévaluation

Silvia Frank détaille le projet: Lorsque, par exemple, nous travaillons le «Unit 1 You and me» de Young World et que nous écoutons le texte des enfants de pays anglophones, je pose des questions plus complexes afin que les élèves plus avancés sur le plan linguistique accordent davantage d’attention aux détails. Ensuite, tous les élèves réalisent des exercices du livre d’activités (activity book) ne nécessitant pas d’explications ou choisissent des tâches du plan d’activités (activity plan). Dans ce chapitre, j’enrichis le vocabulaire à apprendre par des mots se rapportant aux animaux familiers et aux loisirs. Les élèves avancés, pour la plupart des élèves de 6e année, rédigent par exemple une lettre à un autre élève dans laquelle ils se présentent ainsi que leur famille. Enfin, les élèves avancent dans leur «tâche de projet» (project task) en dessinant l’arbre généalogique de leur famille, avec l’origine de chacun, et en le présentant ensuite aux autres.

Pour l’évaluation, je prends pour repères les objectifs d’apprentissage de chacun des niveaux; il peut arriver que je donne à tous la même tâche de production écrite ou orale à effectuer, mais que je tienne compte de l’année scolaire dans laquelle se trouve chaque élève lors de l’évaluation. Sur le plan de l’autoévaluation, des «cartes des apprentissages» permettent aux élèves ainsi qu’aux parents d’avoir une vue d’ensemble sur les compétences acquises en anglais.

Travail d’équipe, attitude de l’enseignant et ressources

L’enseignement dans des groupes multi-âges réussit lorsque l’enseignant a la bonne attitude; en d’autres termes, je dois être consciente que les élèves sont différents. De plus, les groupes multi-âges demandent un plus grand effort de planification et de recherche de matériel. Sur ce point, il est important que nous travaillions bien dans l’équipe pédagogique.

L’enseignement par groupes multi-âges présente beaucoup d’avantages: les élèves les plus jeunes profitent des compétences d’expression orale des plus âgés qui vont servir d’exemple. D’autre part, les élèves de 6e année les plus faibles prennent conscience de leurs compétences linguistiques en contact avec les élèves de 5e année et ils ont l’occasion de réviser les connaissances pas encore maîtrisées. Il peut aussi arriver que des élèves de 5e année doués atteignent voire dépassent les compétences de leurs camarades de 6e année de sorte que des personnes extérieures à la classe ne sauraient pas dire qui est dans quelle année scolaire. Le scepticisme initial des parents vis-à-vis de l’enseignement multi-âges peut être éliminé en les invitant à assister à des cours d’anglais durant lesquels ils pourront se rendre compte de la motivation et des compétences de leur enfant.

Dans les plans d’études et les moyens d’enseignement

Les nouveaux moyens d’enseignement des langues étrangères (par ex. New World, Mille feuilles, Dis donc!, Ça bouge etc.) ont intégré les groupes multi-âges dans leurs stratégies et ils fournissent des idées et des documents utiles aux enseignants.

Dans plusieurs cantons, il est fortement recommandé d’utiliser le moyen d’enseignement spécifique à l’année scolaire concernée pour chacun des niveaux des classes à niveaux multiples. La démarche présentée ici peut aussi être mise en œuvre lorsqu’il existe de grandes différences de compétences parmi les élèves d’une classe à niveau unique.

Au niveau de l’établissement

Lors de l’enseignement par groupe multi-âges, il est important que les enseignants reçoivent le soutien de la direction de l’école ainsi que des autorités scolaires par le biais d’allégements horaires (par ex. une leçon hebdomadaire supplémentaire sous forme d’enseignement en équipe ou par demi-classes); la direction doit également défendre ses enseignants si nécessaire. Les idées et interventions relatives aux groupes multi-âges présentées ici peuvent être adaptées à d’autres moyens d’enseignement.

Consultez les références bibliographiques sous «Ce qu’en dit la recherche».

Tout l'exemple à imprimer

You and me: l'enseignement de l'anglais dans des groupes multi-âges (pdf)
Ce qu’en dit la recherche (pdf)

Cette page en: Deutsch Italiano

Dernière actualisation de cette page: 13.09.2019

Job