2 Travail interdisciplinaire: journal télévisé

Degré
Cycle 1 Cycle 2 Cycle 3
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Langue(s) français, transposable à d’autres langues
Auteurs Christof Chesini et Peter Klee

Il n’est pas toujours facile d’inciter les élèves à regarder de temps en temps une émission de télévision en français ou en anglais bien que nous considérions qu’il est indispensable de le faire pour apprendre une langue. Comme, dans notre école, le thème des médias est traité dans d’autres disciplines, j’ai décidé de demander à mes élèves de créer leur propre journal télévisé durant le cours de français.

Cette activité représente un défi tant pour les enseignants que pour les élèves, car elle demande l’activation de connaissances interlinguistiques (voir le chapitre Ponts entre les langues) et interdisciplinaires. En effet, elle a produit des liens avec la langue de scolarisation ainsi qu’avec les disciplines MINT et suscité une réflexion interdisciplinaire. L’intégration de plusieurs disciplines ne facilite pas les tâches d’apprentissage, mais elle transforme celles-ci en un défi passionnant. La description ci-dessous montre comment les événements actuels ont été utilisés pour enseigner une langue étrangère de manière motivante et comment les élèves ont acquis des stratégies importantes.

Réflexion sur les médias

Au début, les élèves font l’inventaire de tous les genres d’émissions télévisées qu’ils connaissent au moyen d’une carte heuristique (mind map) et les classent par catégories: journaux télévisés, documentaires, téléfilms et séries télévisées, débats télévisés, émissions de téléréalité, etc. L’objectif est de se rendre compte de la grande diversité des émissions de télévision. Ensuite, les émissions sont classées dans les catégories «divertissement» et «information», classement qui n’est pas toujours évident. On peut aisément poursuivre le débat sur le résultat de cette première réflexion au sein du module «média et informatique» (voir Lehrplan 21) et/ou de la discipline langue de scolarisation. Par la suite, l’accent est mis sur les émissions d’information.

Avec mes élèves, nous avons tout d’abord examiné un bulletin d’information à la loupe. Il n’est pas facile de comprendre une émission d’information dans une autre langue. Selon le niveau de la classe, il est préférable de se contenter d’une partie de l’émission. Les journaux télévisés de RTS/SRF/RSI sur internet sont structurés par thèmes ce qui permet de choisir diverses informations accessibles.

Dans un premier temps, les différents thèmes abordés – le plus souvent délimités par l’apparition du présentateur ou de la présentatrice – sont notés sur le tableau sous forme de mots-clés. Pour ce faire, j’arrête l’émission et les élèves proposent un titre adapté. Le résultat donne lieu à des discussions en classe: comment l’émission est-elle construite, que met-on au début? qu’est-ce qui vient ensuite? quelles sont les séquences les plus dramatiques? pourquoi? Lors de cet exercice, les élèves s’approprient de nouveaux mots qui leur seront utiles pour créer leur propre journal télévisé ainsi que pour le travail dans d’autres disciplines: le studio, le journal télévisé, l’événement, l’actualité (internationale, nationale, politique, culturelle, sportive), le/la journaliste, le/la reporter, l’envoyé(e) spécial(e), etc. Afficher préalablement la structure de l’émission au tableau noir facilite cette étape (annexe 1).

Des groupes sont ensuite formés et se voient attribuer un thème d’actualité; la seconde étape consiste à répondre, l’aide d’une grille, au plus grand nombre de questions possible : qui? quoi? quand? où? comment? pourquoi? (annexe 2). Les élèves apprennent ainsi les éléments les plus importants d’une information. Le son et l’image sont ici aussi importants que le texte. Le groupe mène alors un débat sur les informations qui doivent figurer sous le titre inscrit au tableau noir. Pour faciliter la discussion dans la langue cible, des expressions utiles sont proposées aux élèves: Je pense que ..., à mon avis, il faut ..., etc. De plus, d’autres aides doivent être mises à leur disposition, par ex. des dictionnaires. En vue de la prochaine leçon, les élèves ont, comme devoir, de regarder à la maison un journal télévisé dans la langue cible.

De la compréhension à la présentation orale

La tâche assignée aux élèves consiste à créer, à trois, un journal télévisé présenté en direct, comportant au minimum trois thèmes et durant environ cinq minutes. L’un des thèmes doit être traité sous forme d’interview en studio ou en direct. Chaque semaine, une équipe différente présente son journal. Afin d’encourager la classe, nous concevons un journal ensemble à partir de celui que les élèves ont regardé à la maison et nous discutons des thèmes que nous pourrions retenir pour notre émission. Les thèmes sont répartis entre les groupes. Chacun d’entre eux tient une «conférence de rédaction» durant laquelle il approfondit son thème dans la langue cible, se répartit les tâches et dresse la liste du matériel nécessaire. En vue de l’émission en direct, il est recommandé de répéter brièvement la forme et les pronoms interrogatifs. Ensuite, les élèves consacrent le temps à disposition jusqu’à la prochaine leçon à la préparation de leur présentation.»

Enfin, la création proprement dite du journal télévisé en direct a lieu à la maison. Le but n’est pas d’imiter une émission de télévision. Les jeunes ont d’autres intérêts et ils doivent être suffisamment libres dans le choix des thèmes de leur émission : nouvelles nationales et internationales, sport, bref bulletin météo ainsi que nouvelles de la région, du village, de la ville, du quartier ainsi que de l’école ou de la classe, etc.

Les questions de base du journalisme (qui? quoi? etc.) figurant sur le guide (annexe 1) aident les élèves à créer les informations sur le plan du contenu, de la langue et de la structure. Lors de la présentation, les élèves ne doivent pas lire un texte, mais sont autorisés à consulter des notes. La grille des questions peut également être utilisée (annexe 2). Il est important que les élèves puissent s’exprimer avec spontanéité dans un cadre scolaire protégé et soient autorisés à faire des erreurs.

Après chaque journal télévisé, la classe donne un feed-back constructif dans la langue cible. Une liste d’expressions est mise à leur disposition: le téléjournal est bien structuré. Il faut parler plus fort, etc. Cette aide (annexe 3) peut être traduite dans d’autres langues et utilisée dans les cours correspondants indépendamment du thème traité.

Dans les plans d’études et les moyens d’enseignement

La présentation d’un journal est très largement compatible avec les plans d’études cadres (LP21, PER). En relevant ce défi, les élèves utilisent des stratégies de compréhension orale; ils s’expriment avec des mots simples sur des thèmes de tous les jours et présentent un bref exposé préparé. Ils utilisent à cet effet des outils créatifs esthétiques et ludiques. Ils soignent en outre leur prononciation et apprennent graduellement à se servir de stratégies communicatives pour la production orale de manière autonome.

De plus, cette activité d’apprentissage aborde l’éducation aux médias et l’utilisation des médias (voir LP21/ module média et informatique). Les élèves réfléchissent aux médias et débattent de l’utilisation qu’ils en font quotidiennement. Dans l’éducation aux médias, à côté de l’acquisition de connaissances, les aspects pédagogiques jouent un rôle important. La créativité ainsi que la capacité de perception et d’expression sont encouragées.

Les nouveaux moyens d’enseignement préconisent l’utilisation de la langue cible dans toutes les situations d’apprentissage, y compris lorsque les élèves travaillent en groupe ou donnent un feed-back. C’est également le cas dans la tâche d’apprentissage présentée. Des expressions utiles se trouvent par ex. dans le moyen d’enseignement du français dis donc! (ouvrage de référence dis voir!) et dans les moyens d’enseignement de l’anglais Explorers (Resource Book) et Voices (Language Guide).

Au niveau de l’établissement

L’activité d’apprentissage peut être proposée dans toutes les langues, soit seule, soit en lien avec un thème correspondant en éducation aux médias. Si les journaux télévisés sont enregistrés, ils seront intégrés au porte-folio et pourront être envoyés à une classe partenaire.

La réalisation de cette activité peut intervenir durant les cours ordinaires ou dans le cadre d’une semaine spéciale durant laquelle le thème des médias est traité de manière interdisciplinaire. Dans le cas d’une activité interdisciplinaire, convenir des responsabilités de chacun des intervenants est la clé du succès.

Consultez les références bibliographiques sous «Ce qu’en dit la recherche».

Tout l'exemple à imprimer

Travail interdisciplinaire: créer un journal télévisé (pdf avec annexes)
Annexe 1 (pdf)
Annexe 2 (pdf)
Annexe 3 (pdf)
Ce qu'en dit la recherche (pdf)

Cette page en: Deutsch Italiano

Dernière actualisation de cette page: 13.09.2019

Job